Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche Révolutionnaire Drôme Ardèche, section française du Comité pour une Internationale Ouvrière
  • : "Pour une société démocratique socialiste" La Gauche Révolutionnaire lutte pour un monde débarrassé de la misère et de l'exploitation. Un monde où l'économie sera organisée démocratiquement par les travailleurs eux-mêmes pour satisfaire les besoins de tous. Pour cela, il faut en finir avec le capitalisme et sa loi du profit. C'est par le socialisme, par une Révolution, par la planification démocratique de l'économie que pourra commencer à se mettre en place une société démocratique socialiste
  • Contact

campagnes GR Drôme

Facebook

Citation

« Le prolétariat se servira de sa suprématie politique pour arracher petit à petit tout le capital à la bourgeoisie, pour centraliser tous les instruments de production entre les mains de l’Etat, c’est-à-dire du prolétariat organisé en classe dominante, et pour augmenter au plus vite la quantité des forces productives. [...] les antagonismes des classes une fois disparus dans le cours du développement, toute la production étant concentrée dans les mains des individus associés, alors le pouvoir public perd son caractère politique. Le pouvoir politique, à proprement parler, est le pouvoir organisé d’une classe pour l’oppression d’une autre. Si le prolétariat, dans sa lutte contre la bourgeoisie, se constitue forcément en classe, s’il s’érige par une révolution en classe dominante et, comme classe dominante, détruit par la violence l’ancien régime de production, il détruit, en même temps que ce régime de production, les conditions de l’antagonisme des classes, il détruit les classes en général et, par là même, sa propre domination comme classe.

A la place de l’ancienne société bourgeoise, avec ses classes et ses antagonismes de classes, surgit une association où le libre développement de chacun est la condition du libre développement de tous. »

marxMarx / Engels
Manifeste du parti communiste
1847
/ / /

logo Gauche révolutionnaireLa Gauche révolutionnaire, organisation socialiste révolutionnaire, se bat pour un monde débarassé de la guerre, de la misère et de l'exploitation. Elle regroupe les membres du Comité pour une Internationale Ouvrière (CIO) en France. Le CIO est présent dans 45 pays sur tous les continents.

 

Depuis les débuts du capitalisme, la classe ouvrière a toujours essayé de s'organiser pour lutter contre l'exploitation capitaliste, car inorganisés, les travailleurs sont poussés à la concurrence entre eux. Le fonctionnement même du capitalisme, fondé sur la recherche du profit, amène la remise en cause incessante des acquis gagnés dans les luttes des travailleurs.

 

Pour changer réellement la société, les travailleurs ne peuvent compter que sur leurs propres forces. Les partis qui veulent nous faire croire qu'on peut changer la société graduellement en participant aux institutions capitalistes et en gérant le système, ont démontré leurs faillites. En fin de compte, ils refusent de s'attaquer aux bases de l'exploitation. Le capitalisme n'est pas réformable, il doit être renversé. Les révolutions en Tunisie et en Egypte viennent confirmer que seule une lutte de masse, dans laquelle les travailleurs et la jeunesse jouent un rôle central, décisif, peut faire changer les choses. Et cela ne peut-être complet qu'au moyen d'une révolution, c'est-à-dire un mouvement de masse conscient des travailleurs pour prendre en main leur destin et établir un état ouvrier socialiste, qui organise la société de façon démocratique en fonction des besoins de la majorité et non de ceux d'une minorité de privilégiés.

 

La seule alternative possible, c'est un système économique, fondé sur la propriété publique des moyens de production et sur la planification de celle-ci, démocratiquement, par les travailleurs eux-mêmes, en fonction des besoins de tous. C'est ainsi qu'il est possible de construire une société où les besoins sont réellement satisfaits, où l'économie est au service de la population. Ce système, c'est le socialisme authentique, qui n'a rien à voir avec le stalinisme, le "chavisme" ou celui du PS.

 

Aujourd'hui, il manque un parti de masse des travailleurs qui permettrait de discuter tous ensemble de ces idées et de la perspective du socialisme. 

 

De nombreux exemples de révolution ont montré que l'absence de parti révolutionnaire démocratique, ancré dans la classe ouvrière peut être fatal. Un tel parti révolutionnaire est indispensable pour faire une révolution socialiste et continuer la bataille avec tous les travailleurs, les jeunes, les chômeurs, hommes ou femmes, étrangers ou pas, pour que le pouvoir leur revienne vraiment. La Gauche révolutionnaire lutte pour la construction d'un parti révolutionnaire de masse, car pour défendre les idées réellement socialistes il faut être organisé autour d'un programme qui se donne comme objectif l'établissement du socialisme, et qui permette l'établissement d'un pouvoir et d'un gouvernement démocratiques des travailleurs.

 

Rejoignez nous ! 

 

Présentation de la Gauche révolutionnaire issue de la brochure : "Vénézuela : révolution ou contre-révolution ?"

Partager cette page
Repost0

Luttons contre le FN

Affiche

Journal L'Egalité

Journal-Egalite-158.png

"Le sens réel du mot d'ordre d'égalité ne peut résider que dans l'abolition des classes sociales" Lénine  

Pour en savoir plus     Abonnez-vous

Comité pour une Internationale Ouvrière

logo-CIO.JPG

www.socialistworld.net

 

Gauche Révolutionnaire, séction française du

Comité pour une Internationale Ouvrière

  Le capitalisme est un système mondial et il doit être combattu à la même échelle. C'est pourquoi la Gauche révolutionnaire fait partie d'une organisation marxiste internationale: le Comité pour une Internationale Ouvrière (CIO), un parti mondial actif sur tous les continents. Notre lutte en France s'inscrit dans le cadre d'une lutte des travailleurs du monde entier pour un société socialiste car si la révolution socialiste éclate sur le plan national, elle se termine sur l'arène internationale. La démocratie ouvrière et la planification socialiste de la production ne peuvent se limiter à un seul pays. C'est d'ailleurs l'isolement de la Russie soviétique qui a conduit à sa dégénérescence à partir de 1924.

     Le CIO est une organisation socialiste internationale qui comprend des sections dans quarante-cinq pays sur tous les continents.

L'histoire du CIO, Comité pour une Internationale Ouvrière